Sobriété

Noé21 explore les pistes d'une consommation plus sobre des ressources énergétiques et soutient les travaux de l'association négaWatt Suisse

Engagement en faveur d'une sobriété énergétique et numérique

La sobriété est le facteur humain de la transition énergétique. Une consommation sobre en énergie passe par une priorisation des besoins essentiels dans les usages individuels et collectifs de l'énergie : a-t-on vraiment besoin d'utiliser la voiture pour parcourir quelques kilomètres, ou bien d'utiliser un grille-pains tous les matins ? Là où l'efficacité énergétique privilégie la dimension technique (ex : produire des congélateurs moins énergivores), la sobriété énergétique se focalise sur l'évolution des comportements (ex : questionner la pertinence de l'utilisation d'un congélateur). Selon négaWatt France, la mise en place de politiques de sobriété énergétique permettrait de réduire la consommation finale d'énergie en Europe de 30% d'ici 2050.

Mandaté par les Services Industriels de Genève (SIG), Noé21 a publié un rapport en avril 2020 visant à déterminer quelles mesures de sobriété énergétique pourraient être mises en oeuvre par SIG afin de contribuer à l’atteinte des objectifs énergétiques et climatiques genevois. S'inspirant de 12 exemples de bonnes pratiques répertoriés hors Genève, ce rapport explore notamment des propositions de tarification progressive de l'énergie, d'accompagnement des ménages pour une diminution de la température intérieure de 1°C en hiver ou encore d'optimisation de l'usage du numérique dans le cadre professionnel (réduction des envois d'e-mails, utilisation de smartphones à la fois "pro et perso"...).

 

Poursuivant l'exploration des questions de sobriété, Noé21 a eu le plaisir d'accueillir, le 26 mai 2021, la première présentation publique du scénario négaWatt pour la Suisse, qui table sur une réduction de la consommation d'énergie primaire en Suisse d'un facteur 2 afin d'atteindre la neutralité carbone en 2050 (les slides de la présentation peuvent être téléchargées ci-dessous). Par ailleurs, Noé21 prévoit l'organisation d'un café-climat ayant trait à la sobriété numérique pour l'automne 2021. Alors que la part d'émissions de gaz à effet de serre attribuable au numérique risque de doubler d'ici 2025 (8% contre 4% en 2020), comment identifier nos réels besoins en la matière afin de freiner notre consommation et réduire les émissions associées au numérique ?

Derniers documents

Rapport "Sobriété énergétique : pistes de mise en oeuvre par SIG" (avril 2020)

Présentation du scénario négaWatt Suisse (mai 2021)